Trouver des solutions de développement durable – une occasion à la fois

6 mai 2021 | Jennifer So

Au cours de la dernière décennie, les placements environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) ont connu une croissance rapide. Dans l’ensemble, ce fut une année impressionnante pour les fonds d’investissement durables : en 2020, trois fonds sur quatre ont surpassé la moyenne de leur catégorie Morningstar, et un bien plus grand nombre (42 %) se sont classés dans le premier quart que dans le dernier (6 %).

La pandémie de COVID-19 a mis en lumière le lien inextricable entre le développement durable et les entreprises en croissance de grande qualité qui peuvent contrer les perturbations sur les marchés. En fait, en cherchant de façon proactive des entreprises qui relèvent des défis en matière de développement durable dans le monde, nous créons des occasions : ce sont ces entreprises qui profiteront de facteurs de croissance structurelle favorables à long terme et d’une hausse du rendement. Qu’il s’agisse de l’énergie renouvelable, des changements climatiques, de l’urbanisation ou de la gestion de la chaîne d’approvisionnement, le développement durable s’étend à une multitude de grands thèmes (certains plus évidents que d’autres), et détenir ces placements signifie positionner les portefeuilles pour une croissance future.

Repérer les agitateurs du statu quo

À BMO Gestion mondiale d’actifs, nous commençons par définir les défis en matière de développement durable, et nous utilisons les objectifs de développement durable des Nations Unies comme guide qualitatif pour trouver des entreprises dont les solutions y sont activement harmonisées. Il s’agit de voir au-delà de leurs normes de conduite et des facteurs ESG dont ils tiennent compte. Comment leurs produits et services contribuent-ils à un monde plus durable? Ensuite, nous évaluons si nous pouvons lier les revenus actuels ou futurs de l’entreprise à ce thème et s’il est possible de réduire les coûts. Par exemple, une entreprise peut-elle utiliser moins d’eau ou de carburant et ainsi améliorer son empreinte environnementale? Si la réponse à l’une ou l’autre de ces questions est « oui », nous savons, à moyen et à long terme, qu’il existe un parcours direct lié aux facteurs ESG pour accroître les revenus et améliorer les activités, ce qui se traduit par des bénéfices par action plus élevés.

Notre approche consiste à reconnaître pleinement les risques et à repérer, au moyen d’une analyse rigoureuse, les pionniers qui sont capables d’agir comme acteurs de changement, les entreprises qui exploitent la propriété intellectuelle, la technologie, les compétences, l’envergure et le savoir-faire pour relever ces défis en matière de développement durable et créer de la valeur à long terme en même temps. Nous sommes à la recherche d’entreprises dotées de solides avantages concurrentiels, qui sont dirigées par des équipes de direction visionnaires qui se demandent à quoi ressemblera l’avenir et comment positionner leur entreprise pour en tirer parti.

Adopter le changement : de l’énergie renouvelable au logement abordable

Énergie renouvelable

Pensez à Brookfield Renewable Partners (BEP), un leader mondial de l’énergie renouvelable qui accélère la décarbonisation à l’échelle mondiale et qui présente un profil de croissance intéressant dans un secteur qui bénéficie d’une longue période d’expansion. La structure de coûts concurrentielle, le soutien pour les questions réglementaires et les cibles d’émissions de carbone des entreprises stimulent l’investissement – et l’innovation – dans l’énergie renouvelable. En Europe et en Amérique du Nord seulement, 45 % de l’électricité provient aujourd’hui du charbon ou du gaz, et si cette capacité diminue de moitié en 10 ans, cela équivaut à 500 milliards de dollars de nouveaux investissements requis. L’entreprise est par conséquent sur la voie de la prospérité : actuellement, les 57 térawattheures qu’elle produit annuellement permet d’éviter 27 millions de tonnes métriques de CO2 par année, soit l’équivalent des émissions de dioxyde de carbone de Londres sur un an. Les perspectives sont similaires pour ses projets de développement, et BEP a la taille, l’envergure, le capital et l’expertise opérationnelle nécessaires pour mettre en œuvre ses plans de croissance.

Chaîne d’approvisionnement

L’écologisation de la chaîne d’approvisionnement est une autre priorité. L’année 2020 a été marquée par des changements radicaux dans les habitudes d’achat et de consommation des consommateurs. Les mesures de confinement ont entraîné une utilisation parabolique du commerce électronique, ce qui a fait progresser l’adoption de ce type de commerce dans le secteur de plusieurs années – les produits sont livrés à un plus grand nombre de destinations et à une fréquence plus élevée que jamais. La logistique a aussi augmenté, et un nombre croissant d’entreprises cherchent maintenant à rationaliser leur chaîne d’approvisionnement, de l’efficacité du parc automobile aux coûts du carburant en passant par les émissions de carbone. Comment les entreprises peuvent-elles à la fois réduire leur impact environnemental et accroître leur rentabilité?

Descartes Systems est une entreprise qui a la solution entre les mains : elle fournit un logiciel pour la gestion de la logistique à l’échelle mondiale et de la chaîne d’approvisionnement qui aide un large éventail de clients, notamment American Airlines, Fedex et CVS Pharmacy. Le logiciel de Descartes Systems est utilisé pour optimiser les itinéraires et s’assurer que les camions et les avions sont remplis au maximum de leur capacité, ce qui réduit la consommation de carburant et le nombre de déplacements. Des milliers de camions sont retirés de la route chaque année grâce au logiciel de Descartes Systems. Par exemple, un client, Home Depot, a réduit son parc automobile de 10 % en 2019. Voilà l’exemple parfait d’une entreprise qui déploie une technologie novatrice pour aider les autres à adopter des pratiques plus vertes, tout en contribuant à ses propres résultats.

Transport

Un autre exemple est le CN, la plus grande entreprise de chemin de fer au Canada, qui a de solides antécédents en matière de création de valeur pour les actionnaires et de réduction de l’empreinte carbone. Les chemins de fer sont de quatre à cinq fois plus économes en carburant que les camions pour le transport de marchandises sur de longues distances : un train peut remplacer 300 camions sur la route et transporter une tonne de marchandises sur 220 kilomètres en utilisant un litre de carburant. De plus, c’est encore tôt, mais l’entreprise est également bien positionnée pour un changement d’approche vers l’hydrogène. Une fois cette technologie développée, les chemins de fer seront l’un des plus grands bénéficiaires de cette transformation.

Immobilier

Nombreux sont ceux qui ne se rendent pas compte que le secteur de l’immobilier est aussi un important émetteur de carbone et qu’il s’agit d’un service des plus essentiels, car tout le monde doit se loger. De plus, en raison de la pandémie, beaucoup de gens travaillent à domicile et font l’école à la maison. Ce qui fait que l’habitation est une occasion de développement durable, en tant que secteur soutenu par des facteurs structurels positifs comme la croissance démographique à long terme, la hausse des prix des maisons et le resserrement de l’offre. Dans notre portefeuille, nous investissons dans quelques entreprises qui cherchent à relever ces défis, y compris Canadian Apartment REIT, l’un des plus importants propriétaires de logements multifamiliaux au pays, qui offre des logements locatifs de qualité à prix raisonnable dans des marchés coûteux à forte croissance. L’entreprise a procédé à des mises à niveau continues de ses immeubles afin de réduire au minimum sa consommation de ressources et de réduire ses frais d’exploitation, tout en continuant à stimuler sa croissance grâce à des acquisitions relutives.

Tricon Residential, dont le portefeuille est en grande partie basé aux États-Unis, occupe une place importante dans le marché des maisons unifamiliales et veille à ce que les nouveaux projets et les projets futurs soient construits conformément aux normes LEEDMD.

Ces deux entreprises, qui ont une longue tradition de création de valeur, se sont également engagées à soutenir les résidents qui ont été touchés négativement par la pandémie au moyen de programmes de prestations de compassion et de programmes de paiements de loyer.

S’il y a une chose que 2020 nous a apprise, c’est que maintenir le statu quo est de toute évidence contraire au développement durable – du point de vue de la santé, du point de l’environnement et du point de vue social – et que nous sommes capables de changer, en même temps que les entreprises et les particuliers qui s’adaptent à une nouvelle normalité suivant l’évolution de la pandémie. En tant que gestionnaires d’actifs, nous avons comme tâche d’interagir activement avec les entreprises afin de savoir si la résolution des problèmes en matière de développement durable fait réellement partie de leur ADN et comment elles saisissent l’occasion de contribuer à créer un avenir meilleur pour le monde – et leurs investisseurs.

Clause de non-responsabilité du contributeur
Cette communication est fournie à titre informatif seulement. L’information qui s’y trouve ne constitue pas une source de conseils fiscaux, juridiques ou de placement et ne doit pas être considérée comme telle. Les placements doivent être évalués en fonction des objectifs de chaque investisseur. Il est préférable, en toute circonstance, d’obtenir l’avis de professionnels. BMO Gestion mondiale d’actifs est une marque de commerce qui englobe BMO Gestion d’actifs inc., BMO Investissements Inc., BMO Asset Management Corp., BMO Asset Management Limited et les sociétés de gestion de placements spécialisées de BMO.
MD/MC Marque de commerce déposée/marque de commerce de la Banque de Montréal, utilisée sous licence.
Clause de non-responsabilité de l’AIR
Les points de vue et opinions exprimés dans cet article n’engagent que leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement le point de vue ou la position de l’Association pour l’investissement responsable (AIR). L’AIR n’approuve, ne recommande ni ne garantit aucune des revendications formulées par les auteurs. Cet article est conçu comme une information générale et non comme un conseil en investissement. Nous vous recommandons de consulter un conseiller qualifié ou un professionnel en investissement avant de prendre une décision de placement ou liée à un investissement.

Auteur

author's photo

Jennifer So

Directrice de portefeuille adjointe et associée principale - Actions canadiennes fondamentales
BMO Global Asset Management

Mme So s’est jointe à BMO Gestion mondiale d’actifs en septembre 2015 à titre d’analyste d’actions se concentrant sur les facteurs ESG, sur le secteur de l’industrie et sur les sociétés à grande capitalisation des secteurs de l’énergie et des matières premières (non minières). Elle a travaillé pendant une dizaine d’années dans une banque canadienne et y a acquis de l’expérience dans les domaines des services d’investissement, de la recherche et des titres institutionnels. De plus, Mme So compte sept années d’expérience à titre de comptable agréée au sein de l’un des quatre grands cabinets comptables et a enseigné la finance au premier cycle dans une université canadienne. Elle détient un baccalauréat en commerce de l’Université de Toronto ainsi que les titres d’analyste financière agréée (CFA), de comptable agréée et de comptable professionnelle agréée.