4 leçons tirées du cheminement (en cours) d’une fondation vers un portefeuille responsable à 100 %

13 novembre 2018 | Karim Harji, Erica Barbosa

Comme beaucoup d’autres fondations, la J.W. McConnell Family Foundation gère prudemment sa dotation pour nous permettre de respecter nos priorités en matière de subventions.

Depuis notre création en 1937, notre mission est d’aider les Canadiens à bâtir une société plus inclusive, innovante, durable et résiliente. Nous utilisons l’optique de la transformation des systèmes – l’évolution des politiques et de la culture institutionnelle afin de nous attaquer aux causes profondes des problèmes de société – pour guider notre stratégie et nos investissements. La Fondation dispose d’un fonds de dotation de 650 millions de dollars géré à perpétuité, avec des versements annuels d’environ 4 % pour les œuvres de bienfaisance.

En 2007, nous avons également reconnu que, si nous voulons contribuer de manière significative aux défis sociaux et environnementaux omniprésents, nous devons exploiter toute la gamme de nos actifs, capacités et positionnement uniques, et nous devons travailler en collaboration au sein des secteurs et entre eux.

Créer un portefeuille d’impact

Nous avons commencé notre exploration de l’investissement d’impact, ce qui s’est avéré être une opportunité d’attirer des capitaux privés afin d’améliorer notre impact et de compléter nos objectifs philanthropiques dans le secteur communautaire. À la directive du conseil, nous avons commencé par une allocation de 5 % pour l’investissement d’impact, qui est par la suite passée à 10 %.

Au cours de la dernière décennie, nous avons réalisé des investissements d’impact dans diverses catégories d’actifs (actions publiques, actions privées, titres de créance et garanties) et dans divers secteurs (alimentation durable, logements abordables, arts et culture et développement économique autochtone). Nos investissements d’impact ont permis de faire avancer la mission de la Fondation d’au moins trois façons :

  1. Cibler les investissements qui font progresser les objectifs de notre programme là où des investissements dans des titres de créance, des capitaux propres ou hybrides peuvent amorcer ou accélérer des solutions que les dollars d’origine philanthropique ne peuvent pas engendrer;
  2. Augmenter l’efficacité communautaire en permettant de nouveaux mécanismes de financement pour les organismes de bienfaisance et à but non lucratif; et
  3. Stimuler le développement d’un marché de la finance sociale par le biais d’investissements conjoints dans de nouveaux modèles financiers et avec des investisseurs partageant les mêmes idées.

Les exemples de ce qui précède incluent les fonds de renouvellement qui investissent à un stade précoce dans des entreprises à impact social, le fonds Community Forward qui fournit du capital de prêt à des organismes canadiens de bienfaisance et à but non lucratif de petite et moyenne taille, et CoPower, qui a permis l’accès aux obligations vertes pour les particuliers en utilisant les recettes pour investir dans les projets d’énergie propre et d’efficacité énergétique .

Portefeuille de la J.W. McConnell Family Foundation’s Portfolio*
Total des actifs sous gestion : 651 M$

  • Pourcentage du portefeuille avec filtrage négatif ciblé : 100 %
  • Pourcentage du portefeuille avec une autre stratégie d’IR : 70 %
  • Total des investissements d’impact : 70 M$
  • 26 % avec rendements flexibles
  • 74 % avec rendements au cours du marché

*Données datant du 31 mai 2018

Accroître notre engagement envers l’impact

Au fur et à mesure que notre portefeuille d’investissements d’impact grandissait, nous nous sommes aperçus que l’opportunité de tirer parti de la puissance du capital pour faire avancer le changement social était plus large que nous l’avions initialement prévu. Un premier élargissement de nos frontières a eu lieu lorsque nous avons investi dans NEI, ce qui nous a montré comment il est possible d’avoir un impact intentionnel grâce à des stratégies d’investissement dans des titres de participation. Plus tard, nous avons participé en accordant des subventions et en investissant dans un projet de logement autochtone dans les réserves qui, dans son cheminement vers l’expansion, prévoit une plus grande participation des principaux acteurs du marché financier, et pas seulement des fondations et des gouvernements.

Cet exemple parmi d’autres a conduit à la redéfinition de notre pratique interne en tant que Solutions Finance, que nous définissons comme une approche intégrée du déploiement de capital financier et de l’adaptation de modèles financiers pour catalyser, pérenniser et accélérer la transformation des systèmes. Ce recadrage reconnaît notre rôle d’actionnaire avec un portefeuille diversifié qui peut être aligné sur nos objectifs d’impact, notre rôle de rassembleur pour encourager les collaborations multisectorielles ainsi que notre rôle de subventionnaire soutenant l’innovation des systèmes.

La prochaine phase de notre évolution s’est amorcée avec l’engagement de gérer de manière responsable 100 % de nos actifs au cours des prochaines années. Au fur et à mesure que le marché canadien évolue, avec davantage de capitaux ainsi volontairement investis en ce sens par les investisseurs institutionnels et particuliers de même qu’une plus grande offre de produits, nous sommes optimistes quant aux possibilités d’engagement dans ce domaine. Alors que nous réfléchissons sur notre parcours, nous voudrions souligner quatre leçons tirées de notre expérience qui peuvent être pertinentes pour les détenteurs d’actifs qui ont déjà aligné et déployé leurs actifs pour avoir un impact, ou qui souhaitent le faire.

Leçon 1 : Reconnaître que tous nos investissements ont un impact

Une constatation importante pour tout détenteur d’actif est que tous les investissements de votre portefeuille peuvent être orientés de manière à avoir un impact social et environnemental. Bien que nous n’ayons pas encore la série d’outils requis pour en tenir pleinement compte, y compris les normes de mesure de l’impact, le fait de reconnaître que cette réalité a changé la façon dont nous envisageons nos objectifs et les possibilités de transformer les systèmes à l’aide des finances et de l’investissement. Cela nous a encouragés à utiliser toute la gamme des ressources que nous apportons aux problèmes que nous cherchons à résoudre, ce qui était important, car bon nombre des « problèmes épineux » existants exigent toute une gamme de solutions et diverses formes de capital.

Leçon 2 : Tous les investissements ne sont pas des investissements d’impact

Les investissements d’impact placent « l’intentionnalité » au cœur de leur stratégie. Ils sont destinés à diriger le capital pour résoudre des défis sociaux et environnementaux ciblés. Cependant, il devrait être évident que tous les investissements ne peuvent pas se prêter à cette approche. Cela dit, nous pouvons insister sur des paramètres garantissant que tous nos investissements respectent une norme minimale de réduction des impacts négatifs tout en renforçant progressivement les bonnes pratiques environnementales, sociales, de gouvernance, d’entreprise et de développement durable. Par exemple, nous pouvons prendre part à l’activisme actionnarial avec des entreprises spécifiques qui ont une influence dans les secteurs dans lesquels nous avons des programmes de subventions, ou d’une manière moins engagée, demander des informations spécifiques ou une transparence accrue de nos gestionnaires. De cette manière, nos pratiques d’investissement responsable et durable contribuent également à améliorer les résultats sociaux et environnementaux plus larges de manière complémentaire.

Leçon 3 : Soyez clair sur ce que vous optimisez

Nous déployons un éventail d’approches complémentaires dans notre portefeuille. Par exemple, nous dirigeons certains revenus d’investissements d’impact vers l’amélioration des modalités de crédit ou l’atténuation des risques pour les organismes à but non lucratif et les organismes de bienfaisance, tandis que nous orientons d’autres parties du portefeuille vers des organisations avec une approche ayant fait ses preuves dans un domaine spécifique. En tant que fondation, nous sommes uniques dans notre capacité à prendre des risques grâce à des structures mixtes optimisant à la fois les rendements d’impact et les rendements financiers; cependant, alors que nous cherchons à maximiser notre impact, nous ne sacrifierons pas les rendements financiers là où cela ne convient pas. Nous avons constaté, de même que d’autres, que le compromis entre le rendement financier et le rendement d’impact n’est pas inhérent à tout investissement d’impact; tout dépend de vos objectifs, de vos préférences et de votre flexibilité.

Leçon 4 : L’action collective stimule l’innovation et améliore les résultats

De nombreuses fondations privées et communautaires, ainsi que des investisseurs privés et institutionnels, consacrent également beaucoup de temps et d’argent à la découverte et au soutien d’initiatives communautaires capables de mobiliser ces types de capital pour produire un impact positif. Notre expérience a montré que ces collaborations sont nécessaires pour aider les émetteurs de produits et les initiatives communautaires à atteindre leurs objectifs, qu’il s’agisse de partage d’informations, d’outils, de formation, de réseaux ou de valorisation d’autres actifs institutionnels. La collaboration est également importante lorsque nous pensons à la conception et à la mobilisation d’interventions à grande échelle si nous voulons atteindre les objectifs de développement durable (ODD). Nous continuerons à progresser dans cette voie et espérons que de nombreux autres investisseurs se joindront à nous pour travailler ensemble au mieux-être de nos sociétés et de notre planète.

Auteur

Karim Harji

Senior Fellow
J.W. McConnell Family Foundation

Karim Harji a Senior Fellow with the J.W. McConnell Family Foundation. He was previously a co-founder and Director at Purpose Capital, where he established and led its Impact Investment Advisory practice. He is an Associate Fellow at the Said Business School at the University of Oxford, where he is also the Programme Director of the Oxford Impact Measurement executive education programme, and a Senior Research Associate at the Carleton Centre for Community Innovation at Carleton University. He was previously on the Board of the Responsible Investment Association.

Erica Barbosa

Director of Solutions Finance
The J.W. McConnell Family Foundation

Erica Barbosa is Director of Solutions Finance at The J.W. McConnell Family Foundation, where she leads strategies for financial innovation and for integration of the Foundation's financial assets to support social and economic system's transformation. Her team oversees the management of the impact investing portfolio and ESG integration within the Foundation's larger endowment. She completed undergraduate studies in behavioral psychology and neuroscience, holds a MPA in Public and Economic Policy from the London School of Economics and Political Science. She specializes in innovation and systems dynamics for inclusive economic development.